La Trilogie négaWatt : une contribution au mieux-être de la planète et des hommes

Depuis février dernier, nous avons mis à l’honneur les démarches de cinq familles buressoises en matière de descente énergétique : auto-production électrique en appartement et quatre habitations « écoLogiques » basse consommation ou passives. Ces initiatives intègrent des énergies renouvelables (EnR) couvrant une partie des besoins en électricité et/ou eau chaude sanitaire. Ces familles ont pris conscience des enjeux climatiques et écologiques et peuvent devenir des inspirateurs de démarches à suivre pour réaliser des bâtiments individuels ou collectifs peu énergivores. À travers la diversité de ces cinq retours d’expérience, une constante : la Trilogie-négaWatt, applicable dans le neuf, mais aussi dans l’ancien.

La trilogie négaWatt, c’est quoi ?

Partant du principe que l’énergie la moins polluante et la moins chère est celle qu’on ne consomme ou ne produit pas, l’association négaWatt propose de repenser notre vision de l’énergie en s’appuyant sur une démarche de bon sens en trois étapes. 

1) Sobriété énergétique : limiter le gâchis et l’utilisation sans besoin réel, par exemple éteindre les lumières non requises (consignes et/ou capteurs), fermer les fenêtres de pièces chauffées, pièces non occupées en hors-gel, etc.

2) Efficacité énergétique : mise en œuvre d’une isolation adéquate (toiture, plancher…) qui minimise les ponts thermiques et utilise si possible des matériaux bio-sourcés, puis recherche de solutions de chauffage optimisées. Une bonne isolation entraînera des besoins de chauffage minimes, comme dans le cas des maisons passives.                  

3) Énergies renouvelables : celles typiquement associées aux bâtiments sont les panneaux photovoltaïques (PV). Leur installation requiert des critères d’adéquation d’exposition solaire sans ombre portée, d’orientation, de pente et de tenue mécanique du support. 

NB : Les critères 1 et 2 peuvent être scrutés par chaque habitant de Bures/Y. pour vérifier, par exemple, sa consommation électrique au vu de la surface de son lieu de vie et suivre son évolution au fil du temps. 

Un groupe de travail pour avancer

Constitué au sein de l’association Bures en transition, le groupe de travail Trilogie-négaWatt est composé d’adhérents motivés et de Nicolas Chantelard de l’ALEC-OE (Agence locale de l’énergie et du climat – Ouest Essonne) en tant qu’expert-conseil et membre de BET. Le groupe s’est donné un double objectif :

1) Analyser les bâtiments publics de la commune susceptibles de répondre aux critères de la Trilogie-négaWatt et de permettre l’installation de Centrales Solaires Citoyennes.

2) Encourager et assister des projets sur des bâtiments privés individuels ou collectifs répondant à ces mêmes critères. 

Cette analyse se base sur des travaux réalisés par l’ALEC-OE : une étude du potentiel photovoltaïque sur les bâtiments publics de Bures/Y. d’une part et un bilan de leur consommation énergétique en 2018 d’autre part. Ces deux fichiers ont été présentés en mairie et au groupe de travail. D’après les éléments disponibles, un premier toit bien orienté de 142 m² a été retenu sur l’école des 4 coins. Des approfondissements techniques sont en cours. 

Parallèlement, les aspects financiers liés à la réalisation de cette première centrale photovoltaïque citoyenne seront abordés, avec l’aide de ALEC-OE et d’Énergie Partagée, pour permettre aux citoyens de participer au financement du projet !


Posted in Centrale citoyenne, Énergie, Énergie renouvelable, Habitat économe, Isolation and tagged .