Démocratie participative

à Bures sur Yvette

Selon le dernier rapport du GIEC, 50 à 70 % des leviers d’action pour l’écologie se situent au niveau local. Ainsi chaque élu local, chaque citoyenne et chaque citoyen, peut s’emparer de ce problème, apporter des solutions efficaces, réplicables et faciles à mettre en œuvre au niveau de son territoire. De nombreuses solutions existent, elles doivent être mises en œuvre le plus rapidement possible et par le plus grand nombre.

 

On ne sait pas si ça va marcher, mais on est convaincus que :

  • si on attend les gouvernements, ça sera trop tard ;
  • si on agit individuellement, ça sera trop peu ;
  • si on agit en tant que communautés locales, ça sera peut-être assez, peut-être juste à temps

Un groupe sain

La transition nous parle de groupes sains et Ghandi nous disait “Sois le changement que tu souhaites voir dans le monde”.
On commence donc par essayer de concevoir notre propre gouvernance sous l’angle de la démocratie participative en se faisant ponctuellement accompagner par une facilitatrice et en s’inspirant des méthodes de la sociocratie qui utilise l’intelligence collective et la coopération.

Le fonctionnement de l'association est collégial et plusieurs co-présidents se partagent le pouvoir de décision. Il est basé sur le bénévolat et est politiquement indépendant. Les co-présidents sont élus lors de l'assemblée générale annuelle. Retour sur l'AG de 2019 ici !

Notre groupe est structuré en cercles sociocratiques. Chaque cercle poursuit un but clairement identifié et organise son fonctionnement comme sous-système de l’organisation. Le mode de prise de décisions est le consentement. Le consentement signifie : aucune objection (zéro objection) motivée par des arguments valables. En d’autres mots dans un cercle sociocratique, aucune décision d’ordre politique (qui affecte le fonctionnement de l’unité et l’organisation du travail) ne sera prise si un des membres y oppose des objections raisonnables c’est à dire soulevant un risque pour l’association ou pour ses membres.

Vous souhaitez vous investir au cœur de l’association et rejoindre le comité de pilotage, contactez-nous !

Un plaidoyer citoyen

Notre action consiste pour une part importante à relayer ou accompagner un plaidoyer citoyen à l'attention des décideurs politiques.

Ce travail de longue haleine est indispensable pour que des projets d’envergure tels que le pôle agricole local puissent voir le jour. C’est un peu frustrant car les institutions bougent lentement, mais elles bougent quand même, et on espère que c’est un peu grâce à nous. Depuis mars 2018, les réunions en mairie font avancer les projets et certaines décisions municipales vont dans le sens de la transition.

Pourtant, tout ne va pas encore dans le sens de la transition et nous prévoyons d’interpeller les candidats aux élections municipales autour des mesures du Pacte pour la transition du collectif national pour une transition citoyenne. Il vise à proposer 32 mesures concrètes pour construire des communes plus écologiques, plus solidaires et plus démocratiques, en vue des élections municipales de 2020.

En savoir plus sur le Pacte pour la transition

Plus d'information sur le pacte à Bures, c'est ici !

Le collectif local du Pacte pour la transition, animé par les associations Bures en transition et Attac Nord-Essonne, a réussi sa première mission : faire signer des candidats aux élections municipales ! Plus d’information sur les signatures des candidats buressois ici!

Retrouvez toutes les listes signataires du Pacte pour la transition sur le site du Pacte pour la transition !

Pour faire parti du collectif qui soutient les mesures du pacte, contactez-nous !